Méru à l'ère des seigneurs

De 629 à 1783

A partir de 629

DODEN et le religieux de l'Abbaye Royale de Saint Denis

1004

DROGON de la Maison de Dreux d'azur à trois fleurs de lis d'or

1099

Raoul de Pontoise (vers 1099)
(surnom de Raoul Delies dit le délicat)

Fils d’Amauri, Seigneur de Méru, donna avec le consentement de son épouse Hazèche, et de ses enfants, l’église de Méru à Saint-Martin de Pontoise. Vicomte de Pontoise, de la famille des comtes du Vexin (famille mal connue malgré son importance régionale. Probablement un proche parent des châtelains de Beauvais)

1185

Gilles de Hodenc
Probablement de Ho
denc l' Evèque, en Beauvaisis, près de Saint Sulpice et Abbecourt

Les Beaumont
1191

Mathieu III (…/1208) d'azur au lion d'or ou argent, ou de gueules au lion d'argent

Comte de Beaumont sur Oise, Grand Chambrier de Louis VII

Le grand chambrier ou chambellan chargé de la maison du roi est l’un des grands officiers de la couronne susceptible de remplacer et signer par délégation royale au XIème et XIIème siècle.

Acquiert Méru en 1205 Yves de Beaumont (…/1223)Thibaut de Beaumont (vivant en 1260)

Les Aumont
1358 - 1536

Famille locale, fondatrice de l'abbaye de Ressons au 12ème siècle (aujourd'hui disparue) d'argent au chevron de gueules accompagné de 7 merlettes de même, 4 en chef 2,2 trois points mal ordonnées.

Une chapelle du XVIIème siècle est construite à son emplacement dans laquelle furent inhumés plusieurs des membres de la famille.Cette famille a donné des militaires, des conseillers et chambellans des rois Jean et Charles V au 14ème siècle et un maréchal de France au XVIème siècle.

Tige des ducs de Villequier-Aumont , successeurs des Brulard de Genlis Ferry d'Aumont
.

Seigneur de Méru, cadet de Jean V, sire d'Aumont, de Méru, de Conches, d'Estrabonne...

Il fut inhumé dans l’église Saint Lucien de Méru, où l’on peut encore voir son monument funéraire, classé par les monuments historiques Pierre II (…/1413)

Sire d'Aumont, seigneur de Méru, Chars, Naufles le Château, Cramoisy, de Berneuil.
Jean IV d'Aumont (…/1415)

Seigneur d'Aumont et de Méru, échanson de Charles IV d'Orléans. Il fut tué à Azincourt en 1415.

Jacques d'Aumont (vivant en 1456) Seigneur de Méru, Chambellan et Conseiller de Philippe le Bon, Duc de bourgogne.Ferry d'Aumont (…/1526) (fils de Jacques - branche cadette)" Seigneur de Méru, la Neuville d'Aumont, Berthecourt, Villers sur Thère, Amblainville, Hénonville, Berville, Boulènes, Agnicourt, Lardières, Corbeil-Cerf, Andeville, Crèvecoeur, Soubriant, Larcy, Chars, Le Bouceaut, Moncy-le-Perreux, Santeuil, Vignacourt, Courcelles-sur-Vione, Jouy la Fontaine, fief de Clercellis à Pontoise.


Seigneur châtelain de Méru, Conseiller, Chambellan ordinaire du roy notre Sire qui trépassa le jour de Saint Pierre, 22ème jour de février 1526 " (D'après Pierre Bisset)

Les Montmorency
1537 - 1630

Anne de Montmorency (1493-1567) d'or à la croix de gueules cantonnée de seize alérions d'azur.

Duc de Montmorency, Pair, Maréchal , Grand-Maître et Connétable de France.
Chevalier des Ordres de Saint Michel et de la Jarretière.

Premier gentilhomme de la Chambre du Roi.

Gouverneur du Languedoc, Comte de Beaumont-sur-Oise et de Dammartin.Il fut l'un des serviteurs les plus zélés des rois François 1er et Henri II.

Il fut le constructeur du château musée d'Ecouen (Val d'Oise) actuel musée de la Renaissance. Agé, handicapé à pieds, mais cavalier émérite, il fut tué à la bataille de Saint Denis le 10 novembre 1567 à l’âge d’environ 80 ans.

Son cœur fut placé dans une urne au sommet d’une colonne torse de 2,7 mètres de haut, et de 37 cm de diamètre, ornée de lauriers et de feuilles de vignes.

Cette colonne, aujourd’hui disparue, était située dans le couvent des Célestins à Paris. François de Montmorency (1595/ 1579)

1er fils du connétable de France Anne de Montmorency
Duc de Montmorency, Pair, Maréchal , Grand-Maître, Gouverneur et Lieutenant Général de la Ville de Paris et de l'Ile de France.

Il se distingua dans le Piémont et dans l'Artois contre les Impériaux.

Epoux de Diane de France, fille légitimée d'Henri II, il s'attira, en raison de sa modération vis-à-vis des protestants , l'hostilité des Guise et n'échappa que de justesse au massacre de la Saint-Barthélemy Charles de Montmorency (...../ 1612)

3eme fils du connétable de France Anne de Montmorency et de Madeleine de Savoie)
Duc de Damville, Pair et Amiral de France, Gouverneur de Paris et de l'Ile de France.
Seigneur de Méru.

Henri I de Montmorency (1534/ 1614)
2ème fils du connétable de France Anne de Montmorency et de Madeleine de Savoie)

Duc de Montmorency, Premier Baron, Pair, Maréchal et Connétable de France, chevalier des Ordres du Roi, Gouverneur du Languedoc, comte de Dammartin, gouverneur de Caen et de son château.

Lieutenant général en Guyenne, Provence et Dauphiné, Chevalier du Saint Esprit.

Vers 1567, de plus en plus proche des protestants, il devint l'un des chefs du parti des politiques, opposé à la Ligue et à l'influence espagnole, et combattit avec Henri de Navarre qui, devint roi sous le nom de Henri IV , nomma connétable de France.

Henri II de Montmorency (1595/ 1632)

Fils d’Henri I, filleul d'Henri IV , il fut amiral de France à 17 ans, vice-roi de la Nouvelle-France et gouverneur du Languedoc.Il a fait « aveu et dénombrement » de la ville de Méru et chatellerie en 1618Il participa aux guerres contre les protestants, et battit la flotte de Soubise devant la Rochelle en 1625. Maréchal de France en 1630, il intrigua avec Gaston d'Orléans, frère du roi qui le convainquit de soulever le Languedoc.

Capturé à Castelnaudary par Schomberg (1632), il fut, malgré de nombreuses interventions en sa faveur, notamment celles du pape et de Charles Ier d'Angleterre, condamné à mort et décapité à Toulouse le 30 octobre 1632. Selon d’autres sources, il fut décapité à la mode du Languedoc par une machine.

Avec lui s'éteignit la branche ainée des Montmorency dont le duché passa à la maison de Condé.

1663

Henri d'Orléans (…/1663) d'azur à 3 fleurs de  lis d'or surmonté d'un lambel d'argent
Duc de Longueville, d'Estouville, Prince souverain de Neufchatel et Valangrin en Suisse, Comte de Dunois, Saint Pol, Gournay, Châtelain de Coulommiers en Brie, Fresnes l'Eguillon et Méru.

Lieutenant général et gouverneur de NormandieHenri d'Orléans est un descendant du " bâtard d'Orléans ", comte de Dunois, fils naturel de Louis d'Orléans, frère du Roi Charles VI " le fol ".

Louis d'Orléans a été assassiné à l'Hôtel Barbette, rue du temple à Paris par Jean sans peur le 23 Novembre 1407 (Duc de Bourgogne).

Ceci a déclenché les massacres réciproques entre d'Armagnac et Bourguignons.

Les Bourbons - Condé

Les conti

Les Condé est une des branches cadette des Bourbon. d'azur à trois fleurs de lis d'or en bâton péri en bande de gueules à la bordure de même

Les Princes de Condé possédaient d'immenses biens. Leur patrimoine se répartissaient en différents grands ensembles dont notamment au nord de Paris, la plaine de France et l'Oise. Ces possessions provenaient de l'héritage des Montmorency.

Les Condés étaient premiers princes du sang jusqu'à Louis III. Anne de Geneviève de Bourbon (1619-1679) Fille de Henri II, prince de Condé et de Marguerite de Montmorency, petite fille de Henri I prince de Condé dont le frère est François, Duc de Conti.

Elle est l'arrière petite fille de Louis I, premier Prince de Condé. Soeur du Grand Condé, Louis II et d'Armand de Bourbon. La Duchesse de Longueville, épouse de Henri d'Orléans, duc de Longueville était considérée comme la plus belle femme de son temps.

Intelligente et très cultivée, elle connut toutefois de tumultueuses aventures durant la Fronde.

A l'hôtel de Condé (numéros 9 à 15, rue de Condé à Paris), son salon était le rendez-vous de la meilleure compagnie. Gens de lettre et frondeurs comme le Grand Condé, le Cardinal de Retz, Henri de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne, la Rochefoucauld s'y croisaient. Louis II de Bourbon (1621-1686) Fils de Henri II, prince de Condé et de Marguerite de Montmorency, et frère Anne Geneviève et d'Armand.

Duc d'Enghien, Le Grand Condé. En 1641, il épousera contre son gré une nièce de Richelieu, Claire-Clémence de Maillé-Brézé. Il essaiera mais en vain de faire casser son mariage pour pouvoir épouser sa maîtresse Marthe de vigean. Armand de Bourbon (1629-1666) Fils de Henri II, prince de Condé et de Marguerite de Montmorency, et frère Anne Geneviève et de Louis II.

En 1654, il épouse Anne-Marie Martinozzi, nièce de Mazarin.Pair de France. François Louis de Bourbon (1664-1709)

Fils d'Armand de Bourbon et d'Anne-Marie Martinozzi.
Frère de Louis-Armand.

Il épouse Marie-Thérèse de Condé, dont il aura 7 enfants dont Marie-Anne et Louis Armand II. Lieutenant général des armées.

Prince de La Roche-sur-Yon., Prince de Conti, le Grand Conti.

Chevalier des ordres. Louis Armand II de Bourbon Conti (1695-1727)

Fils de François Louis de Bourbon et de Marie-Thérèse de Condé. Frère de Marie-Anne. Il épouse en 1713 Louise-Elisabeth de Condé. C'est elle qui en 1746 présentera la future marquise de Pompadour à la cour.

Pair de France, Prince de Conti.
Comte de la Marche, duc de Mercoeur
Chevalier des ordres. Louis François I de Bourbon Conti (1717-1776)

Fils de Louis Armand II de Bourbon Conti et de Louise-Elisabeth de Condé.Il épouse Louise-Diane d'Orléans, fille du Régent.

Prince de Conti, duc de Mercoeur, comte de la Marche, de Beaumont sur Oise et d’Alais. Chatelain de l’Isle Adam. Louis François Joseph de Bourbon Conti (1734-1814) Fils de Louis François de Bourbon Conti et de Louise-Diane d'Orléans, fille du Régent. Il meurt en 1814 à Barcelone sans postérité et avec lui s'éteint la branche des Conti. Il eut néanmoins deux fils illégitimes: le Chevalier de Vauréal et le musicien Gatays. Le domaine de Méru est vendu le 7 octobre 1783 à Louis Stanislas Xavier, Comte de Provence.

1783

Louis Stanislas Xavier écartelé au 1er et 4ème de France, au 2ème et 3ème d'azur à une fleur de lis d'or surmonté d'un lambel de gueules qui est de Provence

Comte de Provence, est le frère puîné de Louis XVI. Il sera proclamé Roi de France en 1814 (Louis XVIII).